Les jeux-vidéo n’auraient aucun lien sur la santé mentale

De quoi parle-t-on ?

Selon une étude publiée par l’université d’Oxford fin juillet 2022 dans le journal The Royal Society, les jeux vidéo n’ont aucun impact sur la santé mentale des joueurs. Les jeux vidéo n’influent donc pas sur notre qualité de vie.

Cette étude nous montre d’abord comment elle s’est déroulée, ce qui aide beaucoup à la compréhension. Près de 40000 joueurs de plus de 18 ans ont été questionnés sur leurs émotions, pendant 6 semaines, sur des points précis tels que le bonheur, la colère, la frustration ou la tristesse.

Ils se seraient aussi aidés de données de 7 jeux différents dont “The Crew 2”, un jeu de course de voiture à monde ouvert, “Animal Crossing : New Horizons”, un jeu plus relaxant où le but est de construire sa plus belle île, ou encore “Apex Legends” le Battle Royale FPS proposé par Electronic Arts.

Vous l’aurez compris, ces jeux sont totalement différents, et c’est bien normal. Le but n’est pas de se fixer sur un seul jeu et donc un seul type de jeu pour des études de cette envergure. Il y a donc tous types de jeux différents. Selon eux, il est à noter qu’il faudrait que le joueur joue minimum 10h par jour pour que les jeux vidéo aient une influence sur sa santé mentale et son bien-être.

Rentre aussi en compte dans l’analyse, le fait de savoir si le joueur va jouer par envie ou par simple habitude et sans réelle envie. Il faut savoir que cette étude ne va pas jusqu’à analyser comment les joueurs jouent, et ne pousse donc pas l’analyse jusqu’au moindre détail. 

Les résultats ne sont pas aussi bons qu’espérés. Selon les chercheurs : « En bien ou en mal, les effets moyens (des jeux vidéo) sur le bien-être des joueurs sont probablement très faibles, et d’autres données sont nécessaires pour déterminer les risques potentiels ».

Mais ?

Tout cela vient contredire une étude menée… par Oxford. En effet, en 2020, cette même université avait annoncé ses résultats d’étude : les jeux vidéo ont une influence sur la santé mentale des joueurs. À vrai dire, cela n’a pas changé aujourd’hui et la société accuse encore les jeux multijoueurs, où il faut passer beaucoup de temps à jouer afin de débloquer ce que l’on souhaite et dont les longues séances de jeu ont été très souvent critiquées.

Quelle souris

Pour Finir

De nos jours, nous ne possédons sûrement pas assez d’outils pour pouvoir réaliser, au détail près, ce genre d’études et en tirer des conclusions, tant les sujets sont durs à maîtriser. “Nous savons que nous avons besoin de beaucoup plus de données sur les joueurs provenant de beaucoup plus de plateformes. Leur volonté future étant claire : “Être en mesure d’informer les politiques et de conseiller parents et professionnels de la santé”, ajoute Andrew K. Przybylski, chercheur dans cette étude. 

On remarque qu’en Chine et qu’au Japon, des lois réglementent les jeunes vis-à-vis du temps passé à jouer aux jeux vidéo. En Chine les jeunes ne peuvent jouer qu’une heure, les vendredis, week-ends et jours fériés. Ces mesures sont prises sans réelle analyse en amont et les résultats sont encore inconnus quant à l’évolution positive (ou non) de la santé mentale des joueurs suite à ces lois.

Avoir une bonne santé mentale c’est aussi faire attention à sa pratique du jeu vidéo sans même être devant un écran. C’est savoir faire attention à sa santé physique, comme nous pouvons le faire avec nos produits qui ont pour but de rendre plus saine notre façon de jouer, et donc de se sentir mieux lorsqu’on joue (et même lorsqu’on ne joue pas).